fbpx
ÉLÉMENT DE SOUTIEN

Syndrome des bâtiments malsains

le syndrome des bâtiments malsains

“Le terme “syndrome des bâtiments malsains” (SBM) est utilisé pour décrire les problèmes de santé constatés chez les habitants de certains bâtiments. Comme il n’y a pas de maladie spécifique chez les patients, ces troubles semblent être liés à la santé et au confort des bâtiments en question”. En février 1991, le périodique distribué par l’EPA, l’Environmental Protection Agency, l’agence qui sert de Département fédéral de l’Environnement, a commencé par définir le Syndrome des Bâtiments Malades.

Bien qu’en réalité, ce ne soit pas le bâtiment lui-même qui est malade, mais ceux qui l’occupent. Cependant, dans ce long article, l’EPA rappelle un rapport de l’O.M.S. (Organisation mondiale de la santé) de 1984. Dans ce document, l’O.M.S. note que 30% des bâtiments nouvellement construits ou rénovés peuvent faire l’objet de plaintes de la part des occupants pour mauvaise qualité de l’air intérieur (I.A.Q. Indoor Air Quality).

Par la suite, l’article de l’EPA a formulé la distinction entre SBM et MLB. Les Américains adorent les acronymes, les abréviations et les acronymes. SBM signifie ” Syndrome des bâtiments malades “, tandis que MLB signifie ” Maladies liées au bâtiments “, c’est-à-dire les problèmes de santé des occupants directement liés à la mauvaise qualité de l’air du bâtiment dans lequel ils vivent ou passent la plupart de leur temps (lieux de travail).

Temps passé à l'intérieur
90%

Pour en savoir plus

Comment reconnaître le SBM

Les occupants des bâtiments “délabrés” se plaignent:

La cause des symptômes ne peut être attribuée à aucune maladie déjà classée, mais les occupants du bâtiment voient ces symptômes disparaître immédiatement après avoir quitté le bâtiment.

Nouveaux bâtiments avec une mauvaise qualité de l'air intérieur
30%

Concevoir un bâtiment sain

le bien-être n'est pas un compromis

Open chat